en Bref

Le *wax 

(de l'anglais « wax » signifiant cire), également appelé « tissu africain », est un textile de coton ayant reçu sur les deux faces un cirage lui conférant des propriétés hydrophobes. Les cires utilisées sont colorées et forment des motifs qui varient à l'infini dans une recherche esthétique.

Technique et production

 

La production s'est d'abord faite à la main. Afin d'améliorer les rendements, les industriels s'orientent rapidement vers l'utilisation de machines. L'action la plus complexe est celle consistant à apposer la cire chaude et fluide sur le tissu de coton qui doit être totalement revêtu, des deux côtés, afin de protéger les couleurs et de garder l'éclat des teintures, avec la même qualité.

 

La trouvaille technique revient au belge J.B.T. Prévinaire, qui perfectionne en 1852 une perrotine: une machine d'apprêt textile inventée par le français Louis-Jérome Perrot en 1835, pour lui permettre de réaliser l'application de la cire ; il nomme sa machine « la Javanaise ». La machine utilise le principe de l'estampe, qui presse des tampons en bois sur le tissu ; il s'agit du même procédé que celui utilisé lorsque le tissu était apprêté à la main.

De nos jours, la technique d'enduction a été perfectionnée. Le tissu passe entre deux rouleaux, et la cire a été remplacée par de la résine ou de la colle amidonnée

 

Motifs et culture

Le wax est très en vogue en Afrique Subsaharienne, où il sert à confectionner de nombreux habits, dont les pagnes Wax. Selon son origine, le wax est dit « hollandais », « anglais », « africain » ou « chinois ».

Les motifs des wax sont très variés. En Afrique, ils forment même un véritable langage pour les femmes. Parmi les motifs les plus appréciés, dont le nom est resté en usage, on peut citer, avec leurs significations:

  • « Tu sors, je sors » : mari, attention à toi, si tu es infidèle, je le serai aussi.

  • « Mon mari est capable » ou « mari capable » : mon mari me comble.

  • « L'œil de ma rivale » : le contexte familial est épineux entre les coépouses ; je sollicite de la parole et la prise de position du mari.

  • « Genito » : je suis une dame bien établie, et j'aime les hommes jeunes.

  • « Collier de Thérèse » ou « ongles de Thérèse » : en référence à Marie-Thérèse Houphouët-Boigny, épouse élégante et raffinée du premier président ivoirien.

  • « Le sac de Michelle Obama » et « les chaussures de Michelle Obama » : motifs Vlisco sortis à l'occasion de la tournée de la première dame Américaine en 2013.

  • « Feuilles de gombo » : je suis une femme sage, qui a beaucoup épargné ; j'ai à offrir.

  • « Z’yeux voient, bouche ne parle pas » : par le maintien de la discrétion, règle de savoir-vivre, j'invite à peser toutefois l'ampleur de vos actes